Publié le Laisser un commentaire

Le Pic St Loup et Parenthèse Sport Nature à l’honneur sur France 2

Rando et reportage TV au Pic Saint Loup sommet

En octobre dernier, France 2 (puis France 3 dans une rediffusion) a mis à l’honneur le Pic St Loup et, par la même occasion, Parenthèse Sport Nature puisque j’étais l’accompagnatrice en montagne en charge de guider les journalistes jusqu’au sommet. Je vous emmène avec moi à la découverte de cette petite mais singulière montagne, juste à côté de la maison.

Le replay du reportage signé Anne Domy pour France 2

Rendez-vous ici pour voir le reportage en replay : https://www.francetvinfo.fr/economie/tourisme/herault-a-la-decouverte-des-hauteurs-du-pic-saint-loup_5431831.html

L’expérience incroyable d’un reportage TV en pleine nature

Quand une journaliste me contacte pour l’emmener au Pic Saint Loup pour un reportage, je n’hésite pas. Un petit tour sur les réseaux pour inviter quelques randonneurs à participer au reportage et hop c’est parti pour une chouette matinée.

Participer à un reportage, c’est une expérience riche en partage, avec de très belles rencontres faites sur les sentiers. Et puis c’est l’occasion de présenter mon métier, encore peu connu. L’occasion aussi, bien sur, de faire découvrir la richesse des sentiers héraultais, à la fois sauvages, authentiques et époustouflants.

La randonnée depuis Cazevieille : le sentier le plus connu de l’Hérault

Depuis Cazevieille, nous empruntons le sentier « classique », très connu des héraultais. Nous grimpons sur le sentier de grande randonnée, élu il y a 1 an GR préféré des français. Au milieu des genévriers cades et des chênes verts, nous enchainons les prises de vue et les interviews. Le soleil ne sera pas vraiment de la partie, mais les prises sont tout de même incroyables grâce au drone !

Le panorama est toujours saisissant en arpentant le Pic. De la Camargue au massif du Canigou en montant depuis la face Sud. Et le massif central, le Ventoux et la vallée de l’Hérault depuis le sommet.

Le Pic St Loup, c’est aussi une histoire géologique particulière. Bien qu’appartenant au massif central actuellement, il a une origine plus pyrénéenne. En effet, il doit sa formation à celle des Pyrénées, il y a plus de 40 à 50 millions d’années. C’était initialement un plateau calcaire, un causse, comme on en trouve en Aveyron. L’eau a façonné ce causse, en érodant la roche au fil des ans. Il n’en reste que ce Pic qui fait face à son petit frère, l’Hortus.

Le sommet : le point de vue ultime sur plusieurs départements

En arrivant au sommet, il faut avoir le coeur bien accroché pour oser se pencher (avec précaution) au dessus de la face nord. Le vent embarque immédiatement nos cheveux et il y a un effet waouh. D’une part à cause de cette sensation de vertige et d’immensité et d’autre part pour le panorama à 360°. Les journalistes comprennent alors pourquoi on ne se lasse jamais de monter ici !

Même si cette matinée est un peu particulière, je guide comme j’aime le faire. C’est à dire en mêlant animations ludiques et dégustations locales.

Quelques prises de vues avec le drone et il est déjà (enfin après plus de 5h de tournage tout de même) l’heure de redescendre et de retourner à notre quotidien.

J’espère que l’expérience vous a plu, je vous retrouve bientôt pour de nouvelles aventures !

Fanny

Comment découvrir le Pic St Loup

L’office du tourisme du Grand Pic Saint Loup

Si le site vous plaît, n’hésitez pas à vous rendre à l’office du tourisme du Grand Pic Saint Loup. Vous pouvez également les contacter par téléphone ou par mail. Ils sauront vous proposer des activités selon vos besoins.

Site web : https://www.grandpicsaintloup-tourisme.fr

Téléphone : 04 48 20 05 28

Adresse : 290 Parc de Saint-Sauveur
34980 Saint-Clément-de-Rivière

Le Pic Saint Loup insolite et à pied avec Parenthèse Sport Nature

Si vous n’avez pas peur du vide, alors laissez-moi vous guider à la découverte du Pic Saint Loup comme jamais vous ne l’auriez fait. Face nord et crêtes vous transporterons et vous feront entrevoir des panoramas plus incroyables les uns que les autres. A la journée ou à la demi-journée, seul(e), en famille ou entre amis, contactez-moi pour un devis personnalisé. Et cerise sur le gâteau : dégustation de produits locaux au sommet !

Le Pic Saint loup en randonnée, vue face nord

Pour me contacter :

parenthesesportnature@gmail.com

Publié le Laisser un commentaire

C’est le printemps : randonnée sensorielle au Cirque de Mourèze

Randonnée au cirque de Mourèze

Hier nous avons dignement fêté l’arrivée du printemps (et du soleil) avec une randonnée par les sens à la découverte de l’incroyable cirque dolomitique de Mourèze (Hérault). Si le coeur vous en dit, je vous propose que nous retracions ensemble le parcours et les animations proposées.

Le cirque dolomitique de Mourèze

Tout d’abord, petite présentation des lieux ! J’ai choisi cet endroit car il est l’un des plus incroyables et des plus beaux sites naturels de l’Hérault. Un chaos ruiniforme vieux de plus de 160 millions d’années (enfin il n’avait pas la même tête à l’époque) couvrant 340 ha (oui, rien que ça !) et qui marque la transition entre la plaine languedocienne et les reliefs du Caroux et du Larzac. Au printemps, les genêts commencent à fleurir, on y trouve aussi du thym et du romarin qui embaument nos muqueuses olfactives, nous invitant ainsi à la détente.

Autre caractéristique de cet immense labyrinthe : l’histoire humaine. Une première occupation au néolithique a laissé quelques traces, notamment dans le parc des Courtinals (« courtines » : château fort naturel). Le village de Mourèze, au pied d’un château en ruines, est lui aussi chargé d’histoires. Une citadelle préhistorique et un château imprenable : une chose est sure, les occupants des lieux ne souhaitaient pas en partir et se protégeaient vaillamment des envahisseurs !

La randonnée : à la découverte de ses sens

Comme j’aime très souvent le faire, je retrouve le groupe du jour autour d’un petit-déjeuner afin que nous puissions faire connaissance et que tout le monde soit attentif pour le briefing. Aujourd’hui il faudra faire malheureusement attention aux chenilles processionnaires et aux entorses !

C’est parti pour une randonnée de 11km et 300 m de denivelé positif avec un objectif : se détendre et profiter de l’instant présent. Nous démarrons à l’est du cirque, sur des chemins et sentiers peu connus, pour déboucher près du Roc long où je fais ma première animation autour d’un de nos cinq sens : le toucher. Les yeux fermés, je dépose un petit « caillou » de dolomie (roche sédimentaire) dans la main de chacun, et nous partons ensemble dans une histoire un peu folle : celle de la création des montagnes et de l’érosion des roches.

Le soleil est chaud et nous sommes assis confortablement sur du sable « dolomitique », nous resterions bien ici mais il reste quelques kilomètres à faire alors nous nous remettons tranquillement en route. Place à un sentier technique qui grimpe régulièrement jusqu’au sentier balisé de Liausson. En cours de route, nous trouvons des traces de la faune locale (écureuils, sangliers…) et nous nous arrêtons sur quelques espèces floristiques (genévrier, globulaires, pins d’Alep…).

Nous descendons jusqu’au village où nous trouvons un joli spot pour le pique-nique. Et pour se mettre en appétit, nous faisons travailler l’odorat (le seul de nos sens qui n’a pas de filtre !). Savez-vous que lorsque l’on perçoit des odeurs, le cerveau active le système limbique (qui gère aussi les souvenirs et les émotions) ? C’est notamment pour cette raison que les odeurs ont un impact sur nos énergies et nos émotions. Alors petit test olfactif avec des huiles essentielles ! Quelques odeurs connues et d’autres difficilement reconnaissables.

Après une pause bien méritée, nous prenons le départ d’une petite boucle de 3km qui revient au village. Le temps de profiter d’autres panoramas, ici nous sommes complètement à l’ouest du cirque, et de présenter les emblématiques aigles de bonelli (un couple niche dans le coin !). Nous prenons aussi le temps de faire quelques photos, merci Adeline pour le reportage 🙂

La randonnée n’est pas tout à fait finie ! Un petit tour dans le village médiéval de Mourèze avant de finir en beauté au belvédère des Courtinals : de là, nous retraçons toute la balade du jour (ça impressionne certaines !). Retour aux voitures pour se désaltérer, faire le bilan de la journée et se dire au revoir… et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Bravo à tous les participants, et merci pour votre enthousiasme et votre bonne humeur qui ont illuminé cette très belle journée !

Si la randonnée vous intéresse

Vous pouvez consulter les prochaines sorties dans la rubrique « Activités encadrées« , ou me contacter directement si vous souhaitez que je vous organise une randonnée sur mesure.

Publié le Laisser un commentaire

Randonnée printanière sur l’Aubrac

Plateau de l'Aubrac l'hiver à la fonte des neiges

Cette semaine, nous sommes montés sur le plateau de l’Aubrac pour profiter d’une belle journée ensoleillée avec une famille venant découvrir ce très beau site naturel. Petit retour sur cette randonnée entre terre et ciel.

L’Aubrac

L’Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique situé au centre du Massif central, aux confins de deux régions (AURA et Occitanie). Il est bordé au nord-ouest par les Monts du Cantal, à l’est par la Margeride et au sud par les plateaux calcaires des Grands Causses.

Le terme « Aubrac » signifie lieu élevé (Alto) et humide, boueux (Braco). Il doit son nom à l’ancienne dômerie d’Aubrac installée à 1350 m d’altitude par un comte d’origine flamande qui a fondé l’Abbaye d’Aubrac en 1120, au voisinage du point le plus haut du plateau, pour protéger les pèlerins qui descendaient le chemin de St Jacques en direction de l’Espagne.

Culminant à 1469 mètres, au signal de Mailhebiau, le massif de l’Aubrac conserve de nombreux témoins d’une activité volcanique passée : présence de coulées de basalte fluide et de matériaux projetés, cônes de scories, orgues ou prismes basaltiques, lacs de lave dégagés par inversion de relief…

La randonnée

C’est à Saint Urcize que nous avons débuté notre périple. Une boucle de 15km entre villages pittoresques, pâturages abandonnés, coulées de basalte et sommet granitique. Tous les éléments étaient réunis pour que nous passions des instants privilégiés dans un cadre unique.

Je tiens à remercier Virginie (Aveyron Randonnée) que j’ai accompagné pour découvrir ces beaux paysages.

Si la randonnée vous intéresse

Vous pouvez consulter la rubrique « Activités encadrées » pour consulter les prochaines sorties, ou me contacter directement si vous souhaitez que je vous organise une randonnée sur mesure.